Mon compte Mes selections Commander
Industrie Minière Installation portuaire Industrie du Gaz Pétrochimie Pharmacie Distillerie Stockage Chimie Agro
   

   
 

 
 
Atex System
87 Place Drouet d'Erlon
51100 REIMS FRANCE
Tel: + 33 (0)3 26 35 21 52
Fax: +33 (0)3 26 35 21 55
SARL au Capital de 83 000.00 €uros
SIRET 44188619900021
N° TVA Intra FR 58441886199

atex@atex-system.com
 
Français >> Actualités >> Risques et Explosions >>
 

4 avril 2016

Deux pompiers ont été légèrement blessés en intervenant lors d’un incendie survenu dimanche matin au sein d’une société spécialisée dans le transport de matières dangereuses, près de Bordeaux, qui a provoqué l’explosion de plusieurs camions-citernes, a-t-on appris auprès de la préfecture de la Gironde.

Un premier incendie s’est déclaré avant 7 heures dans un camion-citerne garé sur un parking de stockage de la société CD Trans, spécialisée dans le transport de matières dangereuses, classée Seveso seuil bas, située dans une zone industrielle, à Bassens, au nord de Bordeaux.

Le camion était garé en bordure de parking, le long d’un grillage attenant à un bâtiment voisin en tôle ondulée. L’origine de l’incendie n’est, à ce stade, « pas encore déterminée », a précisé la préfecture. L’enquête a été confiée à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), qui a confirmé ne pas « encore connaître si l’origine est accidentelle ou intentionnelle ». « C’est un incendie sur le premier camion », assure-t-on cependant de source policière, indiquant que le Service régional d’identité judiciaire (SRIJ) effectue les constations techniques, appuyé par la permanence judiciaire de la DDSP.

85 pompiers et onze camions envoyés sur place

Cette première explosion a projeté des débris métalliques jusqu’à l’extérieur de la société, certains se retrouvant dans des jardins d’habitations mais n’ont pas fait de blessés, a indiqué l’officier de communication du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de la Gironde. Seuls deux pompiers ont été légèrement blessés lors de l’intervention, « au genou et à l’oreille », a-t-il précisé. Suite à cette première explosion, de cinq à dix camions-citernes, parmi la centaine qui était entreposée sur ce parking extérieur, ont également pris feu et une seconde forte explosion est alors survenue.

Selon les premiers éléments, les citernes des poids lourds contenaient des résidus de gaz liquéfié. L’entreprise est spécialisée dans le transport d’hydrocarbures, de gaz liquéfié et de bouteilles de gaz.

85 pompiers et onze camions lance à eau ont été envoyés sur place et l’incendie a été circonscrit avant 10 heures. Les pompiers arrosaient cependant toujours les citernes des camions pour les refroidir. Tout risque de pollution a été écarté, selon les pompiers, l’eau utilisée pour éteindre le feu ayant été récupérée.

Liberation.fr


 

19 novembre 2013

Un plan catastrophe a été déclenché à Anvers suite à une explosion à la raffinerie Total. Le bilan fait état d’un mort tandis que deux personnes sont portées disparues. Une personne a perdu la vie mardi après-midi lors d’une explosion survenue à la raffinerie Total, située dans le port d’Anvers, a indiqué l’entreprise Total dans un communiqué. Deux personnes sont également portées disparues.

Une partie des installations de l’entreprise a été mise à l’arrêt, le plan catastrophe a été mise en oeuvre et toute la raffinerie a été évacuée. L’entreprise précise qu’il n’y a aucun risque pour l’environnement et les alentours de l’usine.

Source : lesoir.be


 

24 mai 2013

Les 14 blessés ainsi que la personne décédée sont tous des collaborateurs du spécialiste français du nucléaire Areva travaillant sur le site minier d’Arlit, dans le nord du Niger, nous apprend l’AFP.

Actualisation : selon un dernier communiqué d’Areva, un de ses collaborateurs blessés dans l’attentat est décédé, et le bilan des blessés se monte à 14 personnes à Arlit. Cet attentat a été revendiqué par les islamistes du Mujao, un mouvemen terroriste issu d’une scission avec Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) en 2011.

"La mine de Somaïr, exploitée par le groupe Areva, a fait l’objet d’une attaque terroriste ce matin (le 23 mai) aux environs de 5h30 heure locale", a confirmé Areva dans un communiqué. Le groupe français "condamne cette attaque odieuse" contre ses effectifs, ajoute-t-il.

Treize collaborateurs du spécialiste du nucléaire ont été blessés, selon les premières informations. Le site minier d’Arlit, dans le nord du Niger, est exploité par la filiale d’Areva Somaïr.

Selon des sources concordantes interrogées par l’AFP, il s’agirait d’un attentat à la voiture piégée. Une autre explosion a eu lieu presque consécutivement devant le camp militaire d’Agadez, a confirmé le ministre de la Défense nigérien Mahamadou Karidjo.

L’extraction d’uranium au Niger représente environ 20% des besoins français, selon une estimation d’une commission parlementaire. Cette activité est stratégique pour Areva, tant pour l’alimentation des centrales nucléaires françaises que pour la vente de cette matière à ses clients étrangers.

Areva extrait de l’uranium depuis près de quarante ans au Niger. Il y emploie environ 2 700 salariés dans le pays, dont 98% sont des Nigériens. Une trentaine d’expatriés travaillent sur les sites d’Imouraren et d’Arlit.

En septembre 2010, sept employés du groupe Areva et d’une filiale de Vinci avaient été enlevés dsur le site d’Arlit.

Source : usinenouvelle.com


 

25 avril 2013

Le bilan de la gigantesque explosion survenue mercredi dans une usine d’engrais à West, au Texas (Etats-Unis), est monté à 14 morts, ont annoncé samedi les autorités locales. Le bilan précédent annoncé vendredi s’élevait à 12 morts.

Les 60 personnes qui étaient portées disparues ont été retrouvées saines et sauves dans des hôtels des environs ou chez des amis, ont précisé les même source. Environ 200 autres personnes ont par ailleurs été blessées, a-t-on confirmé samedi. Quant aux personnes évacuées des environs, elles ont été autorisées à rentrer chez elles.

L’énorme déflagration survenue mercredi vers 20 heures (3 heures, heure française jeudi) dans ce complexe industriel de la ville proche de Waco a été si violente qu’elle a soufflé des dizaines d’habitations alentour. Elle a en outre été enregistrée avec la même force qu’un séisme de magnitude 2,1 et ressentie à une distance de 80 km, selon le Centre américain de géophysique (USGS).

L’explosion, apparemment provoquée par un incendie dont l’origine reste inconnue, a projeté une boule de feu de 30 m de diamètre. Au total, 80 maisons, un immeuble, plusieurs écoles, ainsi qu’une maison de retraite ont été détruits par le feu qui s’est propagé d’immeuble en immeuble.

Source :leparisien.fr



Atex System sur Blogger Atex System sur Facebook Atex System sur Twitter Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Espace privé


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Designer 3D

Actualités
-
Actualites
-
Risques et Explosions
-
Agenda
-
Actualites Produits

Atex System
-
Présentation de l’entreprise
-
Company profile
-
Notre certificat ISO 9001 v2015
-
Catalogue
-
Politique Qualité

Textes législatifs
-
Directive ATEX 94/9/CE
-
Directive 2002/96/CE
-
Lignes directrices Atex
-
Poster Atex
-
Journal officiel de l’Union européenne
-
Le marquage ATEX
-
Directive 1999/92/CE
-
Directive 2014/34/UE

Les dernières informations Gaz, Pétrole, environnement et Normes ATEX

Blogs concernant l’Atex

Les risques Atex en vidéo
-
L’électricité statique dans une station à essence
-
Ignition par téléphone portable
-
Fuite de GPL
-
Explosion dans un silo à grain

Liens

Newsletter
-
Inscription
-
Archives

 
 
EFINET - Agence de création de sites Internet - Reims